Brève du vendredi 12 avril

Pour ce dernier jour de courses, le froid est de retour. Malgré cela, nos équipes partent courageusement vers leurs épreuves.

Pour les deux équipes engagées dans le Trophée Terre, il s’agit d’un trail de 6,5 km qui commence sur la plage puis traverse marais salants et pinèdes. Une magnifique course !

Pour Les Voiles Nuageuses, faute de vent, une seule régate est lancée, sur un parcours raccourci. Effectivement, le manque de vent se fait sentir au cours de la course : l’indicateur de vitesse du bateau indique régulièrement 0kt tout au long de l’épreuve.

À l’issue de cette journée, les classements finaux sont donnés : sur les 160 équipes engagées dans le Trophée Terre, parcours découverte, le Run d’Arome se classe 63ᵉ et les Givres Mous 18ᵉ. Les Voiles Nuageuses terminent quant à eux 23ᵉ sur 31 équipages concourant sur Grand Surprise.

Heureux de ces classements, nous prévoyons de profiter une dernière fois des Sables samedi matin avant d’entamer un retour vers Toulouse et notre chère Météopole. En espérant revenir en forme l’année prochaine !

Brève du jeudi 11 avril

La voile du bateau Météo France

En ce cinquième jour de course, les températures commencent à se refroidir.

Pour le Trophée Terre, l’épreuve du jour est un trail de 5,5km suivie par une course d’orientation en canoë. L’équipe Givre Mou est décimée par une épidémie, malgré tout, trois d’entre eux viennent défendre leur honneur. L’équipe du Run d’Arome est là pour les soutenir.

Givre Mou au départ du canoë

Finalement, cest une bonne journée : les Givre Mou finissent 67ème et le Run d’Arome 41ème.

Pour les Voiles Nuageuses, deux régates ont été disputées. L’équipage, de moins en moins malade (selon eux, c’est grâce à une mer du vent faible et à une houle de période longue) continue de s’améliorer. Malgré un petit carambolage, ils se battent et terminent finalement 20ème au classement général ce soir.

Les Voiles Nuageuses ce jeudi

Brève du mercredi 10 avril

Après un briefing présenté par Thomas (Run d’Arome) devant un nombre grandissant de personnes, chaque équipe part vers son épreuve du jour.

C’est un Run&Bike de 17km pour les deux équipes du Trophée Terre. Équipés d’un vélo pour chaque équipe, ils ont découvert la Forêt domaniale d’Olonne et se sont surpassés.

Le Trophée Terre au départ.

En rentrant, un timing parfait leur a permis d’admirer les Voiles Nuageuses à l’entrée du chenal, qui ont quant à eux effectué trois régates. L’équipage s’améliore de jour en jour, ils sont arrivés dans les quinze premiers d’une des manches !

Les voiles nuageuses en régate sous spi.

51ème CCE : Mardi 09 Avril

Trophée Mer

En raison d’une épaisse brume sur la mer et d’un manque de vent, notre équipe a dû attendre de pouvoir naviguer. C’était dans une ambiance bonne enfant qu’ils ont joué à divers jeu de cartes et ont déjeuné amarrés au port. Ce fut une belle journée de navigation avec une progression de l’équipage dans le classement !

Trophée Terre

Pour les équipes du trophée terre cette journée était un peu spéciale. Une course de 10km avec pour arrivée le château d’Apremont les attendait, avec une partie sur l’isthme de Noirmoutier à marée basse pour pouvoir la traverser. Après l’effort un bivouac et une soirée sur place étaient prévus pour accueillir tous les participants et remplaçants du trophée.

51ème CCE : Lundi 08 Avril

Trophée Mer

Pour la première régate des voiles nuageuses, la journée fut pluvieuse. L’humidité et le froid mettent à rude épreuve le mental.
Pourtant c’est avec un grand sourire que nos marins d’eau douce sont revenus sous le soleil.

Trophée Terre

Nos équipes ont affronté le terrible Mud Contest de 4km, avec ses obstacles boueux et physiques.
Cloé, Arthur et Luc pour l’équipe Run d’Arome finissent 74ème avec 21 minutes et 05 secondes.
Arnaud, Jonathan et Alexis pour l’équipe Givre Mou finissent 44ème avec 18 minutes et 41 secondes.
Il en faudra plus pour fatiguer nos combattants.

51ème CCE : prologue

La journée du samedi 6 avril

Dans la queue pour le ravitaillement.

C’est sous une pluie battante que les trois équipes se rejoignent enfin aux Sables-d’Olonne pour effectuer toutes les formalités : chaîne d’inscription, d’avitaillement… Cette journée nous a permis à tous de prendre nos marques dans la ville avant la première journée d’épreuves.

La journée du dimanche 7 avril

Comme indiqué dans nos précédents briefings, le soleil est au rendez-vous pour les épreuves du Trophée Terre et la journée d’entraînement du Trophée Mer.

Périne, Thomas et Luc pour le Run d’Arome, Florian, Jonathan et Alexis pour les Givre Mou courent dans les dunes à la recherche des balises de la Course d’Orientation. Ils finissent respectivement 112ème et 30ème du classement général.

Les équipes du Trophée Terre.

Pour les Voiles Nuageuses, une fois leur bateau béni par un prêtre, ils partent s’entrainer à effectuer les différentes manœuvres dans des conditions de navigation idéales.

Nous nous retrouvons finalement tous ensemble pour finir cette journée !

Convoyage vers les Sables d’Olonne le 5 avril

Alan, Jules, Élie et Arthur en plein convoyage

Aujourd’hui, vendredi 5 avril, est un grand jour. En effet il marque le début officiel de la 51ème CCE.

Une partie du Trophée Mer a également convoyé le bateau depuis La Rochelle jusqu’aux Sables d’Olonne. Le convoyage a duré 5h30 dans une forte houle d’Ouest et un vent de Sud faiblissant à l’arrivée.

Entrée au Port Olona

On attend avec impatience le reste de l’équipe ainsi que nos équipes Trophées Terre demain pour les chaînes d’inscription et de ravitaillement.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

W-E d’entraînement à La Rochelle 16-17 mars

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fullsizeoutput_1c96-1024x767.jpeg.

L’équipage Trophée mer de l’ENM (alias Les Voiles Nuageuses) a mis le cap sur La Rochelle en vue de préparer ses régates. Nous sommes partis du port des Minimes où a eu lieu la 47ème CCE.

L’équipage des Voiles Nuageuses
Préparatifs de navigation

Samedi le temps s’est découvert pour laisser place à des conditions de navigation optimales. Un bon moyen pour s’entrainer à l’envoiet au maniement du spi. La navigation s’est accompagnée d’un passage autour du célèbre Fort Boyard et sous le pont de l’île de Ré.

Fort Boyard
Pont de l’île de Ré

Dimanche la météo s’est montrée moins clémente. Sous un ciel de traîne la mer était agitée, on relevait des rafales à 35 noeuds avec passages de grains. Il a fallu adapter les conditions de navigation.

Jules (à gauche) et Alan (à droite) les deux skippers