Compte rendu du 12/04 – 6ème jour de course

Image satellite représentative de la journée du 12/04 : ciel dégagé

Voici un retour sur la situation météorologique de ce vendredi 12 avril.

On peut noter que ce jour-là, il était annoncé que les régates cesseraient en tout début d’après-midi, faute de vent.

L’un des principaux évènements météorologiques annoncés pour cette journée était une descente d’air froid depuis les îles scandinaves. Cette descente d’air froid est bien visible sur les observations de températures faites ce jour-là.

Cette descente d’air froid a eu pour conséquence une baisse des températures de quelques degrés dans la région. Les relevés de température faits entre mercredi et vendredi à 9h45 locales témoignent de cette diminution des températures.

Le second évènement notable concernait le vent : il était prévu qu’il serait faible dans la matinée et mollirait pour devenir très faible en début d’après-midi, ce qui signait alors l’arrêt des courses de la journée. 

Effectivement, comme ont pu le constater tous les équipages et comme le montrent les observations, le vent n’a pas dépassé 5kt au cours de la matinée. Il a de plus faiblit tôt dans la journée. La catégorie Habitables, dernière à sortir du port, n’a même pas pu courir une seule course, le vent était déjà trop faible pour une régate lors de leur arrivée sur le lieu de la course.

Comme prévu, le vent a par la suite repris avec la mise en place d’une brise de mer en milieu d’après-midi.

Concernant les conditions en surface de la mer, nous ne disposons d’aucune observation. Mais les témoignages de membres de différents équipages se recoupent : « une houle de faible hauteur et de grande période, aucune mer du vent ». Ils étaient sur l’eau entre 10h et 12h30 environ ce jour-là.

Conditions calmes et bonne visibilité

Enfin, la visibilité est restée très bonne tout au long de la journée : un beau ciel bleu nous a accompagnés toute la journée. L’image satellite en en-tête, représentative de la journée entière, est, tout comme la photo ci-dessus, témoin du beau-temps qui a régné sur les Sables-d’Olonne toute la journée, malgré des températures plus froides qu’en début de semaine. 

Cloé Balducchi – Run d’Arome

Compte rendu du 11/04 – 5ème jour de course

Retour sur la situation météo observée le jeudi 11 avril. Il s’agissait de l’avant-dernier jour de course avant les finales pour le Trophée Mer et le Trophée Terre qui devait faire un trail de 5 km et enchaîner avec 6km de canoë sur le site du lac de Jaunay.

Si le début de journée était couvert, les stratocumulus se sont dissipés comme annoncé pour laisser place à un grand ciel bleu sans nuages dès la fin de matinée. Ce temps est caractéristique des conditions anticycloniques. Pour rappel, on mesurait à 8h locales une pression de 1020 hPa.

Concernant le vent, on peut remarquer que la composante Ouest a surement été surestimée. En effet les prévisions annonçaient un vent de Nord-Est revenant Ouest-Nord-Ouest au cours de la journée, cependant il semble être resté plutôt de secteur Nord, même si l’on n’a pas de mesures directement effectuées en mer. Cela peut s’expliquer par le fait que les modèles ont surestimé le réchauffement diurne sur terre avec des températures prévues de l’ordre de 17°C, alors que les relevés ne font état que de maximales atteignant 15°C, l’écart de température avec la mer était donc moindre que prévu. De ce fait la brise de mer a été surestimée, et donc le vent prévu venait trop de l’Ouest.

Relevés du jour à la station de Château d’Olonne

Les conditions de navigation ont été très agréables avec un vent moyen qui est resté à 3 B et de direction quasi-constante, et une mer qui a été comme prévu plus calme que les jours précédents, avec une houle de 0,5 à 1,25m (peu agitée) et une période longue de 14s.  Les skippers et équipiers n’ont donc pas été trop secoués et ont pu profiter du temps magnifique qui s’offrait à eux.      

Cette journée a certainement été la plus belle de la semaine avec une bonne visibilité une fois que les stratocumulus et parfois les quelques bancs de brume (comme sur l’île d’Yeu) ce sont dissipés. On a également eu les températures les plus élevées de la semaine avec 9°C le matin et 15°C l’après-midi, même si le vent du Nord a fait que le ressenti au cours de la matinée soit plus frais.

Florian Brunetta – Givre Mou

Compte rendu du 10/04 – 4ème jour de course

Retour sur la journée du 10 avril où le soleil devait dominer en maître en mer, alors que des nuages étaient prévus plus nombreux sur terre.

Pour cette journée de mercredi certains voiliers revenaient de La Rochelle où ils avaient passé la nuit. Ceux qui étaient restés aux Sables ont fait leur course à 3 ou 4 miles de la côte.
Pour le trophée terre, c’est l’épreuve « Run and Bike » qui était à l’affiche. Ci-dessous, les participants à l’épreuve sont éblouis par le soleil du matin.

Pour cette journée du 10 avril, la météo a été conforme aux prévisions météo élaborées le mercredi matin. La brise de terre, qui s’est établie durant la nuit, a laissé sa place à un vent de NO à la mi-journée. Ce vent de NO de 5 à 10 kt a fraîchi jusqu’à 15 à 20kt en fin d’après-midi.
La rotation et le fraîchissement du vent sont bien visibles entre 07h et 14h locales.

Concernant les températures, celles-ci ont atteint près de 15°C aux Sables et 13°C en mer.

Alors que les nuages ont été nombreux sur terre par évolution diurne (le sol est chauffé par le soleil), sur mer le ciel est resté clair tout au long de la course. Ce phénomène, typique au printemps et expliqué par Arnaud dans son compte rendu, est bien visible sur l’image satellite.

Sur la photo ci-dessous les voiliers font face à une mer agitée et à un soleil généreux. En arrière plan on peut remarquer les nuages qui se sont développés sur terre sous l’effet du soleil.

Thomas Orti (Run d’Arome)

Brève du vendredi 12 avril

Pour ce dernier jour de courses, le froid est de retour. Malgré cela, nos équipes partent courageusement vers leurs épreuves.

Pour les deux équipes engagées dans le Trophée Terre, il s’agit d’un trail de 6,5 km qui commence sur la plage puis traverse marais salants et pinèdes. Une magnifique course !

Pour Les Voiles Nuageuses, faute de vent, une seule régate est lancée, sur un parcours raccourci. Effectivement, le manque de vent se fait sentir au cours de la course : l’indicateur de vitesse du bateau indique régulièrement 0kt tout au long de l’épreuve.

À l’issue de cette journée, les classements finaux sont donnés : sur les 160 équipes engagées dans le Trophée Terre, parcours découverte, le Run d’Arome se classe 63ᵉ et les Givres Mous 18ᵉ. Les Voiles Nuageuses terminent quant à eux 23ᵉ sur 31 équipages concourant sur Grand Surprise.

Heureux de ces classements, nous prévoyons de profiter une dernière fois des Sables samedi matin avant d’entamer un retour vers Toulouse et notre chère Météopole. En espérant revenir en forme l’année prochaine !

Brève du jeudi 11 avril

La voile du bateau Météo France

En ce cinquième jour de course, les températures commencent à se refroidir.

Pour le Trophée Terre, l’épreuve du jour est un trail de 5,5km suivie par une course d’orientation en canoë. L’équipe Givre Mou est décimée par une épidémie, malgré tout, trois d’entre eux viennent défendre leur honneur. L’équipe du Run d’Arome est là pour les soutenir.

Givre Mou au départ du canoë

Finalement, cest une bonne journée : les Givre Mou finissent 67ème et le Run d’Arome 41ème.

Pour les Voiles Nuageuses, deux régates ont été disputées. L’équipage, de moins en moins malade (selon eux, c’est grâce à une mer du vent faible et à une houle de période longue) continue de s’améliorer. Malgré un petit carambolage, ils se battent et terminent finalement 20ème au classement général ce soir.

Les Voiles Nuageuses ce jeudi

Compte rendu du 09/04

Coucher de soleil sur une mer houleuse aux Sables d’Olonne le 9 avril

Voici un retour sur la situation météorologique du 9 avril. (briefing disponible en cliquant ici)

À noter que l’épreuve pour une partie du Trophée Mer était un parcours côtier des Sables d’Olonne jusqu’à La Rochelle.

Les prévisions annoncées ont-elles été conformes à ce qu’il a été observé ?

Ce mardi 9 avril fut un jour avec beaucoup d’humidité en basses couches donnant du brouillard sur les terres le matin à 7h (la température de rosée était égale à la température au sol). Ce brouillard s’est ensuite dissipé à 8h30 avec le lever de soleil. À ce même moment une brise de terre était établie comme l’indiquait les observations utilisées pour le briefing. La prévision était que le vent allait tourner pour se transformer en brise de mer.

La transition a effectivement été observée entre 11h et 13h comme annoncée (cf. frise au-dessous). Pendant la transition le vent était assez faible, autour de 3 noeuds. Ensuite vers 13h on relevait 5 noeuds. Le vent a continué à fraîchir au cours de l’après-midi, lorsque la brise de mer était établie, pour atteindre 10 noeuds vers 16h. Cette transition a effectivement été ressentie sur le bateau puisque les régates n’ont commencé qu’à 13h faute de vent. La première manche s’est déroulée sous un flux mou de sud-ouest . Sur le reste de la course le vent a fraichit et viré ouest. Ainsi les bouées de parcours de la régate sont passées d’une orientation de 210° à 260° (le parcours est fait pour remonter le vent).
Au large de La Rochelle le vent a suivi la tendance. Le vent se concentrait près des côtes. Les bateaux du parcours côtier ont profité du peu de vent qu’il y avait.

Observations du 9 avril

Pour ce qui est de l’état de mer, aux Sables d’Olonne une houle d’ouest de 2m avec un période assez grande de 14s a été observée et pas de mer du vent ce qui faisait une mer agréable à naviguer. La houle importante faisait disparaître les coques des autres bateaux entre deux crêtes.
Au large de La Rochelle la mer était très calme. Les Voiles Nuageuses n’ont pas pu voir cela puisque n’étant pas dans la catégorie des habitables, nous n’avons pas fait l’escale à La Rochelle.

État de la mer du 9 avril à 14h (H1/3 et période mer totale, H1/3 mer du vent)

Enfin petit point sur la visibilité. Comme vu précédemment, ce fut une journée avec de l’humidité donc la visibilité était à surveiller. Il avait été annoncé une visibilité bonne à partir de 12h. Cependant la brume sur la mer a tardé à se dissiper. Et finalement une fois partis en mer à 13h, nous avons effectivement eu des restes de brume pendant le début de la régate comme l’atteste la photo sur mer au-dessous. Elle s’est ensuite dissipée vers 15h. Il est aussi apparu à ce moment des cumulus sur les terres. Dans le temps sensible il avait été donné grand soleil ce qui a peut-être été optimiste. Ces deux choix ont été motivés par le fait que le matin Arome voyait de l’humidité sur les terres alors que le ciel était clair. Ainsi d’après ce biais il a été jugé qu’Arome voyait trop d’humidité. La brume et les cumulus ont été négligés. Rien de grave, les participants ont quand même vu les bouées de régates, peut être pas aussi bien que ce qu’ils pensaient !

Brume visible sur la mer au cours de la régate à 14h

Arthur Garreau – Les Voiles Nuageuses

Compte rendu du 08/04 – 2ème jour de course

Retour sur la situation météo observée le lundi 8 avril. Il s’agissait du premier jour de course pour le trophée Mer et du deuxième pour le trophée Terre, un Mud contest, soit une course d’obstacle dans de la boue.

Mud Contest à gauche et front pénétrant sur les terres Vendéennes a droite

Comme annoncé, l’arrivée du front occlus est venu perturber le beau temps qui s’était installé en fin de week end sur les Sables d’Olonne, ainsi Les Voiles Nuageuses ont vu le passage du temps perturbé au dessus de leur têtes, les obligeant à picorer leur repas à l’abri.

Réflectivité non seuillé à 14h locales

Le front actif a ensuite pénétré dans les terres en début d’après midi, et a été suivit d’un temps ensoleillé, cela a permis aux équipes du Trophée Terre de participer à un Mud contest digne de ce nom, riche en boue et avec un beau temps pour la course, qui a débuté à 16h30 locales.

IR+HRV à 16h locale

Les prévisions étaient très satisfaisantes, la houle était entre 0.5 et 1m, de période moyenne, et une mer peu agitée durant toute l’étape.
Le vent SE de 3 à 4 Beaufort du matin annoncé est bien observé. Entre 12h et 13h locales une fauchée satellite permet de voir que les vents ne virent pas au abords des côtes. On observe cependant cette influence en fin de course avec des vents qui mollissent et virent SSE.

Observations TH ALLOBS + fauchée satellite à 13h locales

Thibaud Novel – Givre Mou

Compte rendu du 07/04 – 1er jour de course

Retour sur la situation météo observée le dimanche 7 avril. Il s’agissait du premier jour de course avec une session d’entraînement pour le trophée Mer et une course d’orientation pour le trophée Terre.

Après une journée de Samedi morose avec beaucoup de pluie, la dépression qui nous concernait s’est décalée vers la Bretagne permettant ainsi aux temps sec de revenir dimanche sur les Sables d’Olonne.
La météo a été conforme aux prévisions avec un temps ensoleillé sur les côtes durant l’intégralité de la journée, malgré quelques passages nuageux en matinée. Les températures situées autour de 7 à 8°C le matin, ont grimpé l’après-midi pour atteindre les 13°C au bord de mer.
Le vent moyen de Sud Ouest n’a pas soufflé au-dessus de 5 à 10kt durant toute l’après-midi et la houle d’ouest n’a pas dépassé 1m. Des conditions en somme très agréables pour naviguer !

Températures et vents observées en Vendée à 16h locales.

 

Malheureusement, la manche d’entraînement ayant été annulée par manque de matériels au niveau de l’organisation, seules quelques-unes des équipes sont finalement sorties en mer pour apprécier ces conditions.

Concernant le trophée Terre, la course d’orientation s’est elle aussi déroulée dans de très bonnes conditions avec très peu de vent et un beau soleil de début avril. Ils ont d’ailleurs eu chaud avant même de commencer la course !

Pour terminer cette rétrospective du dimanche 7 avril, voici une image satellite prise en début d’après-midi:

 

Image satellite prise à 15h locales sur l’Ouest de la France.

 

Elle illustre typiquement le type de temps qu’on peut rencontrer durant le printemps. En effet on remarque que les côtes sont dépourvues de nuages alors qu’en progressant dans les terres on voit de nombreux nuages apparaitre. Cela s’observe lorsque la mer est encore bien froide et que les terres commencent à chauffer grâce à un soleil de printemps plus généreux. La brise de mer qui souffle alors pendant l’après-midi ramène de l’air frais sur les côtes et empêche la formation des nuages au bord de mer. Alors que dès qu’on rentre dans les terres, cette brise prend fin et la chaleur et l’humidité accumulées permettent la formation de cumulus qui vont obscurcir le ciel.
C’est donc un phénomène typiquement printanier que l’on a observé ce jour-là en Vendée, avec une impression de beau temps bien plus importante au bord de mer que dans l’intérieur des terres !

 

Une partie de l’équipe des voiles nuageuses sous le soleil de fin de journée.

Arnaud Forster – Givre Mou

Retour sur la diffusion du 01/04 (prévision hebdomadaire)

La grande jetée des Sables d’Olonne

Nous allons ici proposer une rétrospective sur la semaine afin d’évaluer la qualité et l’intérêt de la prévision à moyenne échéance proposée le lundi 1er avril pour la semaine de course, du vendredi 5 au samedi 13 avril. (bulletin disponible en cliquant ici)

Pour la journée du vendredi 5, le vent de Sud-Est a été bien anticipé et il s’agissait d’une donnée importante pour les nombreuses équipes qui convoyaient leur bateau ce jour-là vers les Sables d’Olonne.
Les bateaux partis de la Trinité-sur-Mer, forcés de naviguer contre le vent, ont eu beaucoup de difficulté à rallier les Sables, certains n’arrivant à Port Olona qu’à 2h dans la nuit de dimanche. En revanche les bateaux partis de la Rochelle (comme celui des Voiles Nuageuses) ont eu le vent dans le dos et donc des conditions de navigation agréables, si l’on excepte le contexte pluvieux lui aussi correctement anticipé.

L’enjeu principal de la journée de samedi était le temps sensible : là aussi la prévision était bonne, avec des précipitations importantes sur la zone (19mm relevés en 24h à l’Île d’Yeu, et pluie continue dans la journée aux Sables d’Olonne).
En revanche, le vent annoncé d’Est à Nord-Est pour samedi s’est révélé de Nord puis d’Ouest. Cela s’explique par la difficulté à prévoir précisément la position d’un centre dépressionnaire à une échéance de cinq jours : la prévision ensembliste prévoyait bien un centre dépressionnaire sur le centre Ouest de la France mais ne permettait pas de conclure quant à sa position avec assez de précision.

Dans la journée du lundi 8 c’est au passage d’un beau front froid que nous avons pu assister. Si la prévision ensembliste ne permettait pas d’anticiper ce phénomène avec précision, on pouvait cependant retrouver sur les cartes de probabilités de pluie et l’EPSgramme proposés que la tendance pour le reste de la semaine était à un temps sec, avec des températures remontant jusqu’aux les normales de saisons. On prévoyait ainsi une Tmin de l’ordre de 7°C et une Tmax autour de 15°C.
Les relevés à Aizenay et à l’Île d’Yeu, stations représentatives respectivement des conditions respectivement sur terre et en mer dans la région vendéenne, ont confirmé ces estimations. On aurait même pu affiner en prévoyant les phénomènes locaux particuliers aux zones côtières. Quant aux précipitations, elles sont effectivement restées très faibles comme annoncé.

Relevés d’avril 2019 à Aizenay de Tmin, Tmax et RR24h

Relevés d’avril 2019 à l’Île d’Yeu de Tmin, Tmax et RR24h

Pour ce qui est de la force du vent, on annonçait un vent moyen n’excédant pas 35km/h. On voit sur ces relevés de rafales à l’Île d’Yeu que cette estimation a été validée sur la zone avec une bonne marge.

Relevés d’avril 2019 à l’Île d’Yeu de rafale max sur 24h

On voit donc tout l’intérêt d’une prévision à moyenne échéance produite à bon escient, qui demande expérience et rigueur pour être utilisée correctement.

Élie Kirchner – Les Voiles nuageuses

Briefing du 13/04

‘Image satellite au dessus de l’Europe de l Ouest. Enroulement visible de la dépression au large de l’Irlande, qui nous apportera un front chaud sur les côtes Ouest de la France dimanche’

Pour cette finale en ce dernier jour de course, les régatiers vont naviguer encore sous un beau soleil mais le ciel devrait se voiler en fin de journée lié à l’arrivée d’un front chaud pour dimanche.

Aucun BMS ni avis de vent fort n’ont été émis.

Le ciel restera clair une bonne partie de la journée puis finira par se voiler en fin d’après-midi suite à l’approche du front chaud. Les températures reste constantes par rapport à hier la maximale ne devrait pas dépasser les 12°C en mer.

En matinée les finalistes pourront naviguer avec un vent de direction E de 10 à 20 kt (4 à 5 B) de la côte vers le large puis en fin d’après-midi le vent mollira de 5 à 10 kt (2 à 3 B) et virera SO.

Tout au long de la journée, la mer totale sera donc dominée par la houle d’Ouest de période moyenne (12s), sa hauteur sera comprise entre 0.5 et 1m (mer peu agitée)

Voici ci-dessous le briefing qui a été présenté aux participants du trophée mer ce matin

pdf icon Briefing_13_avril.pdf

Bonne course !

Jonathan Barte – Givre Mou