Compte rendu du 07/04 – 1er jour de course

Retour sur la situation météo observée le dimanche 7 avril. Il s’agissait du premier jour de course avec une session d’entraînement pour le trophée Mer et une course d’orientation pour le trophée Terre.

Après une journée de Samedi morose avec beaucoup de pluie, la dépression qui nous concernait s’est décalée vers la Bretagne permettant ainsi aux temps sec de revenir dimanche sur les Sables d’Olonne.
La météo a été conforme aux prévisions avec un temps ensoleillé sur les côtes durant l’intégralité de la journée, malgré quelques passages nuageux en matinée. Les températures situées autour de 7 à 8°C le matin, ont grimpé l’après-midi pour atteindre les 13°C au bord de mer.
Le vent moyen de Sud Ouest n’a pas soufflé au-dessus de 5 à 10kt durant toute l’après-midi et la houle d’ouest n’a pas dépassé 1m. Des conditions en somme très agréables pour naviguer !

Températures et vents observées en Vendée à 16h locales.

 

Malheureusement, la manche d’entraînement ayant été annulée par manque de matériels au niveau de l’organisation, seules quelques-unes des équipes sont finalement sorties en mer pour apprécier ces conditions.

Concernant le trophée Terre, la course d’orientation s’est elle aussi déroulée dans de très bonnes conditions avec très peu de vent et un beau soleil de début avril. Ils ont d’ailleurs eu chaud avant même de commencer la course !

Pour terminer cette rétrospective du dimanche 7 avril, voici une image satellite prise en début d’après-midi:

 

Image satellite prise à 15h locales sur l’Ouest de la France.

 

Elle illustre typiquement le type de temps qu’on peut rencontrer durant le printemps. En effet on remarque que les côtes sont dépourvues de nuages alors qu’en progressant dans les terres on voit de nombreux nuages apparaitre. Cela s’observe lorsque la mer est encore bien froide et que les terres commencent à chauffer grâce à un soleil de printemps plus généreux. La brise de mer qui souffle alors pendant l’après-midi ramène de l’air frais sur les côtes et empêche la formation des nuages au bord de mer. Alors que dès qu’on rentre dans les terres, cette brise prend fin et la chaleur et l’humidité accumulées permettent la formation de cumulus qui vont obscurcir le ciel.
C’est donc un phénomène typiquement printanier que l’on a observé ce jour-là en Vendée, avec une impression de beau temps bien plus importante au bord de mer que dans l’intérieur des terres !

 

Une partie de l’équipe des voiles nuageuses sous le soleil de fin de journée.

Arnaud Forster – Givre Mou