Compte rendu du 09/04

Coucher de soleil sur une mer houleuse aux Sables d’Olonne le 9 avril

Voici un retour sur la situation météorologique du 9 avril. (briefing disponible en cliquant ici)

À noter que l’épreuve pour une partie du Trophée Mer était un parcours côtier des Sables d’Olonne jusqu’à La Rochelle.

Les prévisions annoncées ont-elles été conformes à ce qu’il a été observé ?

Ce mardi 9 avril fut un jour avec beaucoup d’humidité en basses couches donnant du brouillard sur les terres le matin à 7h (la température de rosée était égale à la température au sol). Ce brouillard s’est ensuite dissipé à 8h30 avec le lever de soleil. À ce même moment une brise de terre était établie comme l’indiquait les observations utilisées pour le briefing. La prévision était que le vent allait tourner pour se transformer en brise de mer.

La transition a effectivement été observée entre 11h et 13h comme annoncée (cf. frise au-dessous). Pendant la transition le vent était assez faible, autour de 3 noeuds. Ensuite vers 13h on relevait 5 noeuds. Le vent a continué à fraîchir au cours de l’après-midi, lorsque la brise de mer était établie, pour atteindre 10 noeuds vers 16h. Cette transition a effectivement été ressentie sur le bateau puisque les régates n’ont commencé qu’à 13h faute de vent. La première manche s’est déroulée sous un flux mou de sud-ouest . Sur le reste de la course le vent a fraichit et viré ouest. Ainsi les bouées de parcours de la régate sont passées d’une orientation de 210° à 260° (le parcours est fait pour remonter le vent).
Au large de La Rochelle le vent a suivi la tendance. Le vent se concentrait près des côtes. Les bateaux du parcours côtier ont profité du peu de vent qu’il y avait.

Observations du 9 avril

Pour ce qui est de l’état de mer, aux Sables d’Olonne une houle d’ouest de 2m avec un période assez grande de 14s a été observée et pas de mer du vent ce qui faisait une mer agréable à naviguer. La houle importante faisait disparaître les coques des autres bateaux entre deux crêtes.
Au large de La Rochelle la mer était très calme. Les Voiles Nuageuses n’ont pas pu voir cela puisque n’étant pas dans la catégorie des habitables, nous n’avons pas fait l’escale à La Rochelle.

État de la mer du 9 avril à 14h (H1/3 et période mer totale, H1/3 mer du vent)

Enfin petit point sur la visibilité. Comme vu précédemment, ce fut une journée avec de l’humidité donc la visibilité était à surveiller. Il avait été annoncé une visibilité bonne à partir de 12h. Cependant la brume sur la mer a tardé à se dissiper. Et finalement une fois partis en mer à 13h, nous avons effectivement eu des restes de brume pendant le début de la régate comme l’atteste la photo sur mer au-dessous. Elle s’est ensuite dissipée vers 15h. Il est aussi apparu à ce moment des cumulus sur les terres. Dans le temps sensible il avait été donné grand soleil ce qui a peut-être été optimiste. Ces deux choix ont été motivés par le fait que le matin Arome voyait de l’humidité sur les terres alors que le ciel était clair. Ainsi d’après ce biais il a été jugé qu’Arome voyait trop d’humidité. La brume et les cumulus ont été négligés. Rien de grave, les participants ont quand même vu les bouées de régates, peut être pas aussi bien que ce qu’ils pensaient !

Brume visible sur la mer au cours de la régate à 14h

Arthur Garreau – Les Voiles Nuageuses